Scénario de bande dessinée pour les Forts de l’Esseillon

En 2014, j’ai été contacté par Terra Modana, une commu­nauté de communes du canton de Modane présidée par Chris­tian Simon. Il s’agissait de conce­voir et réaliser une bande dessinée sur l’histoire des forts de l’Esseillon, un ensemble de forti­fi­ca­tions du xixe siècle situées sur la commune d’Aussois.

La demande de devis ayant été trans­formée en appel d’offres, Odile Bigaut, chargée de missions à l’Office de tourisme d’Aussois, et Anne Roussy, du Fort Redoute Marie-Thérèse, m’ont envoyé les spéci­fi­ca­tions du dossier.

forts de l esseillonLa demande était inté­res­sante, et le chal­lenge, moti­vant : rédiger un scénario original sur l’histoire d’un lieu “vide d’histoire”… En effet, ces forts n’ont jamais servi, ils n’ont connu ni bataille, ni siège, ni aucun événe­ment vrai­ment marquant depuis leur édifi­ca­tion !

J’ai donc pris le temps de me docu­menter: quelques jours de recherches sur Internet, recherches sur Gallica et la presse du xixe siècle, lecture – post-it à la main – d’un ouvrage assez complet d’André Dupouy, Les Forts de l’Esseillon, édité par la  Société d’histoire et d’archéologie de Maurienne

J’ai donc dégagé de ce travail de recherche quelques éléments histo­riques suscep­tibles de nourrir un scénario : le passage de Cavour à la Barrière de l’Esseillon dans sa jeunesse, l’intense acti­vité d’espionnage autour de ces forts stra­té­giques, le trans­fert des forts à la France, la passion d’un histo­rien local (André Dupouy) pour le lieu, le travail de sauve­garde effectué par les béné­voles de l’association Rempart

À partir de ces minces événe­ments, j’ai tissé un scénario dont je livre ici les divers modes de présen­ta­tion :

- le Pitch, qui est un résumé en quelques lignes donnant l’axe général de l’histoire ;

- puis le Scénario sous forme de récit, qui permet de lire l’ensemble de l’histoire et des prin­ci­pales étapes sans être gêné par le séquen­cier découpé en planches ;

- puis le Séquen­cier par planche, qui permet de lire l’histoire planche après planche, avec notam­ment la répar­ti­tion des masses (impor­tance donnée à tel ou tel événe­ment dans chaque page) et des “chutes de fin de page” (il s’agit de la dernière case en bas à droite de la page de droite : c’est là qu’on fixe, si possible, une action en suspens ou l’annonce d’une révé­la­tion qui viendra sur la page suivante). Atten­tion : il s’agit d’un docu­ment de travail, les dialogues ne sont là qu’à titre indi­catif afin de faci­liter la lecture du docu­ment ou souli­gner un élément impor­tant ;

- puis le Docu­ment “Dans les coulisses”, qui liste les prin­ci­paux méca­nismes du scénario, les prin­ci­pales “ficelles” qui assurent la cohé­rence de toute l’histoire.

Malheu­reu­se­ment, ce projet n’a pas été retenu, c’est pour­quoi je le publie ici à titre d’exemple.

Consulter l’ensemble des docu­ments au format PDF

Similaire

Répondre