Scénario de bande dessinée pour les Forts de l’Esseillon

En 2014, j’ai été contacté par Terra Modana, une communauté de communes du canton de Modane présidée par Christian Simon. Il s’agissait de concevoir et réaliser une bande dessinée sur l’histoire des forts de l’Esseillon, un ensemble de fortifications du xixe siècle situées sur la commune d’Aussois.

La demande de devis ayant été transformée en appel d’offres, Odile Bigaut, chargée de missions à l’Office de tourisme d’Aussois, et Anne Roussy, du Fort Redoute Marie-Thérèse, m’ont envoyé les spécifications du dossier.

forts de l esseillonLa demande était intéressante, et le challenge, motivant : rédiger un scénario original sur l’histoire d’un lieu « vide d’histoire »… En effet, ces forts n’ont jamais servi, ils n’ont connu ni bataille, ni siège, ni aucun événement vraiment marquant depuis leur édification !

J’ai donc pris le temps de me documenter: quelques jours de recherches sur Internet, recherches sur Gallica et la presse du xixe siècle, lecture – post-it à la main – d’un ouvrage assez complet d’André Dupouy, Les Forts de l’Esseillon, édité par la  Société d’histoire et d’archéologie de Maurienne

J’ai donc dégagé de ce travail de recherche quelques éléments historiques susceptibles de nourrir un scénario : le passage de Cavour à la Barrière de l’Esseillon dans sa jeunesse, l’intense activité d’espionnage autour de ces forts stratégiques, le transfert des forts à la France, la passion d’un historien local (André Dupouy) pour le lieu, le travail de sauvegarde effectué par les bénévoles de l’association Rempart

À partir de ces minces événements, j’ai tissé un scénario dont je livre ici les divers modes de présentation :

– le Pitch, qui est un résumé en quelques lignes donnant l’axe général de l’histoire ;

– puis le Scénario sous forme de récit, qui permet de lire l’ensemble de l’histoire et des principales étapes sans être gêné par le séquencier découpé en planches ;

– puis le Séquencier par planche, qui permet de lire l’histoire planche après planche, avec notamment la répartition des masses (importance donnée à tel ou tel événement dans chaque page) et des “chutes de fin de page” (il s’agit de la dernière case en bas à droite de la page de droite : c’est là qu’on fixe, si possible, une action en suspens ou l’annonce d’une révélation qui viendra sur la page suivante). Attention : il s’agit d’un document de travail, les dialogues ne sont là qu’à titre indicatif afin de faciliter la lecture du document ou souligner un élément important ;

– puis le Document “Dans les coulisses”, qui liste les principaux mécanismes du scénario, les principales “ficelles” qui assurent la cohérence de toute l’histoire.

Malheureusement, ce projet n’a pas été retenu, c’est pourquoi je le publie ici à titre d’exemple.

Consulter l’ensemble des documents au format PDF

Similaire

Répondre